Les Hauts de Hurle-Vent d’Emily Brontë

Publié: octobre 30, 2013 dans Avis Romans
Tags:, ,

Genre : Classique
Edition : Payot & Rivages
429 pages

couv35638391Synopsis : (source livraddict)

Aussi publié sous le titre Hurlevent des monts.

Les Hauts de Hurle-Vent sont des terres balayées par les vents du nord. Une famille y vivait, heureuse, quand un jeune bohémien attira le malheur. Mr. Earnshaw avait adopté et aimé Heathcliff. Mais ses enfants l’ont méprisé. Cachant son amour pour Catherine, la fille de son bienfaiteur, Heathcliff prépare une vengeance diabolique. Il s’approprie la fortune de la famille et réduit les héritiers en esclavage. La malédiction pèsera sur toute la descendance jusqu’au jour où la fille de Catherine aimera à son tour un être misérable et fruste.

Mon avis :

Un classique que je voulais lire depuis bien longtemps déjà, j’en ai entendu parler grâce à G. Musso (un auteur que j’apprécie beaucoup). Quand j’ai eu l’occasion de me l’acheté, je n’ai pas hésité. Je ne l’ai pas laissé longtemps dans ma PAL et sincèrement, je n’ai pas était déçus de l’avoir lu aussi vite. Pour être franche avec vous, quand j’ai commencé à lire ce roman, je me suis dis que j’allais avoir du mal à comprendre et surtout à suivre l’histoire. Mais j’ai continuer à le lire et au fur et à mesure tout est rentré dans l’ordre et je me suis pris d’affection pour certains des personnages.

Nelly Dean (la gouvernante de Thrushcross Grange et avant ça des Hauts) nous raconte l’histoire d’un homme et de sa famille heureuse, vivant dans la demeure des Hauts de Hurle-Vent. Mais un jour, tout bascule à l’adoption d’un petit garçon (le jeune Heathcliff). Le père de famille va se prendre d’affection pour le petit, ce qui n’est pas du gout du garçon et de la fille de cet homme. En effet, les deux enfants, vont le méprisé au point que le jeune Heathcliff prépare une vengeance dont personne ne s’en doutais.

Je me suis prise d’affection pour pratiquement tout les personnages principaux. Même Mr Heathcliff, bizarrement il avait se quelque chose qui fait que je ne l’ai pas totalement détestais. Je dis bien « totalement » parce qu’il m’est arrivé d’avoir des moment où je ne pouvais supporter son caractère. Il n’y a que peut être le petit Linton Heathcliff que je n’ai pas du tout apprécié, un garçon trop fragile, plaignant, souvent malade, etc.

Malgré le fait que le roman soit composé de vengeance et mépris tout du long, il y a quand même de la place pour une histoire d’amour. Histoire d’amour impossible, ce qui va faire grandir la soif de vengeance de Mr Heathcliff.

Pour finir, je dirais que j’ai été submergé par toutes les émotions que ressortais ce roman mais aussi par le décor. Quoi que le mépris m’a quand même perturbé pendant pas mal de temps. C’est un vrai coup de cœur ! D’ailleurs, le voir dans ma bibliothèque me donne envie de le relire. Seulement pour mieux comprendre l’histoire et les personnages.

La lecture en musique :

Tout au long de mes lectures, j’écoute beaucoup de musique et généralement, j’en écoute une seule. Suivant les chroniques que j’écrirais et si j’ai écouté de la musique, je vous ferais aussi partager ceci avec vous.

Pour Les Hauts de Hurle-Vent, la musique que j’ai écouté le plus (c’est même la seule) est Pendulum – The Island (Part 1) :

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s