La Beauté du mal de Rebecca James

Publié: février 23, 2014 dans Avis Romans
Tags:, ,

Genre : Jeunesse

Editions : Oh!

304 pages

06

Synopsis : (source livraddict)

Toutes deux cachent un inavouable secret. Quand elles le découvriront, leur amitié sera-t-elle plus forte que la vengeance ?

Alice est la fille la plus populaire du lycée. Katherine, la plus effacée. Et pourtant, ce sont les meilleures amies du monde. Grâce à Alice, Katherine reprend goût à la vie après le drame qu¹elle a vécu l’année précédente : sa petite soeur adorée a été sauvagement assassinée par une bande d’ados, sous ses yeux. Katherine n’arrive pas à se le pardonner. Ce terrible secret, elle ne l¹a jamais partagé avec personne. Jusqu’à Alice. Sa soeur spirituelle à qui elle peut tout dire. Vraiment ? Car si Alice est l’amie la plus douce et la plus attentionnée, elle peut aussi se montrer terriblement dure, cassante, méchante. Au point que Katherine s¹interroge : connaît-elle Alice si bien que ça ? Sauf que douter d’Alice, c’est la rejeter. Et c’est là que les ennuis commencent…

Des zones d’ombre inquiétantes, une cruelle manipulation dans une ambiance glamour et rock n’roll, un suspense savamment dosé..

Mon avis :

Je ne sais plus exactement comment j’ai découvert ce roman. Mais c’est vrai que j’ai adoré la couverture et le titre m’a intrigué. En lisant le résumé, j’ai encore eu plus envie de lire. Il était dans ma PAL depuis quelques mois et c’est en cherchant dans ma bibliothèque ma prochaine lecture que je me suis dit que c’était sans doute le moment de lire celui-ci.

A la mort de sa petite soeur, Katherine change totalement de vie. Elle change de ville, d’établissement scolaire etc. Malgré cela, son lourd secret sur la mort de sa soeur l’a ronge. Elle se renferme sur elle-même et n’est plus la fille qu’elle était avant. Elle rencontre un jour Alice, cette fille belle et populaire. Pourquoi vient-elle parler à Katherine qui elle est une fille effacée, qui ne sort pratiquement jamais ? C’est de là qu’une grande amitié ce lie entre elle.
Mais à quel prix ? Alice est-elle vraiment celle qu’elle prétend être ? Pourquoi faire autant de mal autour d’elle ? Des paroles dures, sans savoir vraiment pourquoi. Mais grâce à elle Katherine reprend goût à la vie.

Dès le début du récit, on se rend compte que Katherine hait Alice pour lui avoir fait dans mal par le passé. De chapitre en chapitre, on passe du passé au présent. Au fur et à mesure de notre lecture, on apprend ce qui est arrivé à la soeur de Katherine, qui est Alice et tout ce qui entoure cette amitié malsaine.
Oui pour être malsaine, elle l’est. Une amitié destructrice ou la haine et la vengeance fait partie.

Faire face à son passé très dure, Katherine est vraiment courageuse et son évolution au fil des pages est grandissante. Je sais que moi-même, je ne pourrai pas faire la moitié de ce qu’elle a fait. C’est très dur et surtout je m’en voudrais à chaque fois que je me sentirai heureuse.

Pour ce qui est d’Alice, un personnage très mystérieux et certains diront qu’ils la comprennent. D’autres la détesteront pour son comportement. Je suis entre les deux, j’ai beaucoup d’empathie pour Alice également, j’arrive à me mettre à sa place et il faut dire que son passé n’a pas été une grande joie non plus. Ce qui fait qu’elle peut être une personne détestable. Pourtant, elle arrive à être vraiment adorable et peut-être quelqu’un de bien.

Katherine et Alice sont sans aucun doute les deux personnages principaux de l’histoire. Mais c’est aussi sans compter sur les personnages secondaires : Robby, le garçon fou amoureux d’Alice, mais qui c’est que cela ne se fera jamais et pour cause Alice ne le considère pas comme son « amoureux » mais bien comme son jouet sexuel. Ce garçon est pourtant sincère et vraiment gentil. Entre lui et Katherine va d’ailleurs naître une simple amitié. Il y a aussi, les parents de Katherine ou encore Philipa la soeur de Mick. Mick, un des personnages qui pour moi est vraiment celui que je préfère. Gentil, attentionné, amoureux. Son style m’a beaucoup fait penser à celui de mon cher et tendre et c’est ça qui m’a fait beaucoup l’apprécier. Mais aussi Sarah, la fille de Katherine, qui est vraiment touchante.

Bref, c’est une histoire qui m’a beaucoup plu. La plume de Rebecca James est vraiment sympathique et j’en redemanderai volontiers.
On commence, on n’arrive pas à s’arrêter. On veut en apprendre davantage sur l’intrigue et c’est au dénouement final qu’on se rend compte que tout est allé trop vite et on en veut encore plus. On a de l’empathie pour tous les personnages. On aime, on déteste, on est triste, on est heureux, on détruit, on construit….

Hésitante, je contemple mes mains. Comment brise-t-on le cœur de quelqu’un ?
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s