Blacksad, tome 1 : Quelque part entre les ombres de Juan Diaz Canales & Juanjo Guarnido

Publié: août 4, 2014 dans Avis BD
Tags:, , , , ,

Genre : Bande-dessinée, Policier

Editions : Dargaud

48 pages

blacksad-tome-1-quelque-part-entre-les-ombres-7968044Synopsis :

« Parfois, quand j’entre dans mon bureau, j’ai l’impression de marcher dans les ruines d’une ancienne civilisation. Non à cause du désordre qui y règne, mais parce que certainement cela ressemble aux vestiges de l’être civilisé que je fus jadis ».
Ainsi parle Blacksad, détective privé aux méthodes musclés, mais à la sensibilité à fleur de peau. Il aimerait bien être plus guilleret, l’animal, mais la dépression le ronge, et pour une juste cause : Natalia Wilford, actrice à succès et ancien amour encore si présent, vient de se faire cruellement assassiner. Blacksad va donc, en dépis des conseils du commissaire Smirnov, tenter d’élucider la mort de son ancienne compagne afin de retrouver la paix. Mais l’enquête est bien loin d’être aisée pour notre héros, qui se lance dans un combat dont l’opposant peut être bien plus puissant qu’il ne le soupçonne…

 

 

Mon avis :

Une BD que je voulais ABSOLUMENT découvrir depuis déjà plusieurs mois. Mais je n’ai pas eu l’occasion de me procurer les tomes. C’est en partant en vacances dans une maison d’hôte que j’ai eu la surprise et la joie de découvrir les cinq premiers tomes de cette saga. J’ai sauté sur l’occasion de les lire pendant mon séjour.

John Blacksad est un chat. Mais pas n’importe quel chat, c’est un chat détective au physique humain et au visage animal. (Ceci a un nom : l’Anthropomorphisme.). John va devoir résoudre une affaire de meurtre, mais pas n’importe laquelle, c’est une ancienne connaissance, une de ses ex-petite amie.

Dans cette Bande-dessinée l’Anthropomorphisme est la base des dessins. Ce qui nous donne un plus du côté graphique. Mais ce n’est pas dérangeant pour autant, le côté humain des personnages est omniprésent. On cherchera toujours à savoir à quoi correspond chaque personnage.

L’histoire en elle-même est vraiment prenante et on ne ce doute pas qui est le meurtrier.

J’ai énormément été touché par le personnage de Blacksad. Il a beaucoup de classe. C’est un personnage assez mystérieux au final, mais qu’on adore. Le commissaire Smirnov aussi est assez attachant, même si on ne sait pas vraiment qui il est.

L’univers qu’on crée le dessinateur et le scénariste est vraiment bien fait. On pourrait se croire dans un polar d’il y a plusieurs années. Le décor et l’ambiance représentent un travail bien fait et ils ont réussi à m’émerveiller devant le coup de crayon du dessinateur.

C’est une réussite pour ce premier tome et c’est ce qui m’a donné envie de lire la suite. Il n’en reste pas moins à la limite du coup de coeur.

Désormais j’étais condamné à ce monde là : une jungle où le gros dévore le petit, où les hommes se comportent comme des animaux.

blacksad_tome1_2b

Publicités
commentaires
  1. J’aime les enquêtes en romans, alors pourquoi pas tenter sous la forme d’une bande dessinée, surtout que le héros avec sa tête de chat me plait beaucoup, il me fait penser aux miens LOL!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s