Articles Tagués ‘Chevy stevens’

Genre : Thrillerpocket-home1

474 pages

Prix : 8€10

Année de sortie (en poche) : 2014

 

couv16298795Synopsis :

 

Sara, 34 ans, mère d’une fillette de 6 ans, sait depuis toujours qu’elle a été adoptée. Mais, alors qu’elle va se marier, la jeune femme souhaite découvrir qui sont ses véritables parents.
Ses recherches ne passent pas inaperçues et alertent son père biologique : un sérial killer que la police canadienne veut coincer depuis des années.
Ce dernier n’a dès lors qu’une envie : faire la connaissance de cette fille dont il ignorait l’existence.
Sara se retrouve prise au piège. Son enfer ne fait que commencer !

 

 

 

Mon avis :

 

Un autre roman de Stevens Chevy de lu! J’ai un peu moins apprécié celui-ci. Ce n’était pas ennuyeux pour autant, mais j’ai moins accroché l’histoire contrairement à Séquestrée.

C’est une histoire assez dérangeante et cela ne m’a pas empêché de ressentir différentes émotions. Ce qui fait de lui un bon roman tout de même.

Nous entrons dans la vie de Sara. Elle a 34 ans, un enfant (une petite fille) d’un autre union et un fiancé. Elle a tout pour vivre heureuse, seulement une chose l’empêche d’être elle-même : Elle a été adopté et recherche ses parents biologiques. Alors qu’elle essaye d’organiser son mariage, sa vie va basculer quand elle reprendra contact avec sa mère et qu’elle apprendra qui est son père. Ce dernier va d’ailleurs essayer de la retrouver, ce qui va mettre sa vie de famille en danger.

C’est un thriller psychologique et cela ce ressent dès les premiers chapitres. On est assez vite mal à l’aise et angoissé. C’est un bon roman et je le recommande malgré mon avis mitigé, mais je n’ai rien à dire sur l’écriture. C’est surtout sur l’histoire en elle-même et les personnages. J’ai eu du mal à m’attacher aux personnages. Je le compare peut-être trop avec Séquestrée, que j’ai adoré et m’attendais à être autant happé par l’histoire.

Stevens Chevy est un auteur que je commence à apprécier et les deux romans que j’ai pu lire d’elle me prouve que je peux avoir confiance en son écriture.

Savoir qu’il n’était pas pourri jusqu’à la moelle est plus difficile à accepter que de le croire totalement irrécupérable.

Genre : Thriller

Editions : Editions Pocket (Thriller)

383 pages

couv25685976

Synopsis : (source livraddict)

Ce dimanche-là, Annie, agent immobilier de 32 ans, avait prévu de vendre une maison grâce à une journée portes ouvertes. Mais son dernier client, un homme qui prétend s’appeler David, la fait monter de force dans sa camionnette. Annie vient d’être enlevée. Son ravisseur l’emmène au cœur de la forêt et l’emprisonne dans une cabane. Son calvaire va commencer…

Mon avis :

Un roman que je voulais découvrir depuis quelques mois et c’est sur un coup de tête que j’ai eu envie de le lire.

On entre directement dans l’action, Annie une jeune femme agent immobilier se fait enlever pendant sa journée portes ouvertes. L’homme qui l’a enlevé l’aurai choisie par hasard et la séquestre dans une cabane en plein milieu d’une forêt. De là, elle va subir plusieurs sévisses traumatisant.

J’ai vraiment apprécié et en même temps je me sentais mal d’avoir lu ce livre. Pour être sincère, j’ai lu ce livre pendant une petite période de baisse de moral et c’est une chose à ne pas faire. Mais pourtant, j’ai vraiment aimé lire ce Thriller.

A chaque début de chapitre, on distingue que c’est le début d’une séance chez un Psy. J’ai bien apprécié ce système qui rend un peu plus vivant le personnage. Elle raconte son présent, mais aussi son passé dans une même séance. On peut donc distinguer ce qu’elle ressentait pendant sa séquestration et ce qu’elle ressent dans le présent.

C’est un roman assez dérangeant, dans le sens qu’Annie subit des sévisses vraiment horrible. On déteste rapidement son bourreau pour tout ce qu’elle lui fait subir et on se demande toujours pourquoi l’a-t-il choisi elle et pas une autre ? Puisqu’elle est faible ? Ou pour une chose bien plus pervers que cela ?

On est tenu en haleine du début à la fin de la première partie et c’est arrivé à la deuxième qu’on ouvre les yeux en même temps qu’Annie. Une révélation tout aussi horrible…

En bref, c’est un très bon roman. Il est passé à la limite du coup de coeur. A ne pas laisser entre toutes les mains, on en ressort bizarrement choqué et outré par les révélations.

Je m’en voulais horriblement de tenir compte de l’opinion d’un déséquilibré. Mais, si quelqu’un vous affirme à tout bout de champ que le ciel est vert, vous finissez par vous demander si ce n’est pas vous qui êtes fou de croire qu’il est bleu.