Articles Tagués ‘Malronce’

Genre : Fantastique, Jeunesse

Editions : Livre de Poche

494 pages

couv75344231

Synopsis : (source livraddict)

Tobias disparu dans les entrailles du Raupéroden, Matt et Ambre retournent à Eden, la cité des Pans, pour avertir le conseil de la ville de l’imminence d’une invasion des Cyniks, fomentée par la reine Malronce. Les Pans n’ont plus le choix, ils doivent se préparer à combattre, notamment en développant leur Altération, ce pouvoir surnaturel octroyé par le Cataclysme.

Avec L’Alliance des Trois, on découvrait un nouveau monde, avec Malronce son exploration. Le Coeur de la Terre montre les jeunes héros dans l’apprentissage de la vie en commun, de la politique, de la guerre et du rapport, nécessaire et salutaire, à la nature. Ainsi que la résolution des énigmes comme la vraie nature du Raupéroden et de la reine Malronce.

Mon avis :

J’attendais le troisième tome en poche depuis un petit moment déjà. C’est en fouinant un peu au centre commercial que je l’ai vu dans les nouveautés de Poche. Je n’ai pas hésité une seule seconde à me le procurer.
Je ne vais pas faire un résumé sur ce livre, comme j’ai l’habitude de faire à chaque fois. Le synopsis en dit déjà beaucoup et je n’ai pas envie de spoiler les personnes qui n’ont pas lu la saga.

C’est toujours un plaisir de retrouver nos amis dans leurs aventures. Retrouver l’alliance des trois : Ambre, Tobias et Matt.
Des trois premiers tomes, celui là est un de mes préférés. Il est riche en révélation. Des révélations qui m’ont donné des frissons. Je ne m’attendais pas à en avoir autant dans ce tome-ci. J’aime toujours autant l’univers que Maxime Chattam a créé.
Pour la troisième fois, j’étais une Pan, dans leurs camp, voulant les protéger et les aider. J’ai détesté les Cyniks, j’ai autant hait le Raupéroden que Malronce. J’étais l’une des leurs, près au combat. Près à tout pour sauver ma peau.
Nos trois amis sont vraiment inséparables. Ils sont toujours aussi charismatiques voir plus qu’au début. Les personnages que je qualifie de secondaire sont eux aussi aussi sympathique que nos trois héros.
Il y a quand même un des personnages que je n’ai pas du tout apprécié depuis le début et j’ai eu raison de me méfier de lui. Mais tout du long M. Chattam essaye de nous mettre sur une autre piste. On se perd beaucoup dans notre réflexion, mais au final on a raison.
On apprend beaucoup sur l’identité du Raupéroden, mais aussi sur Malronce et sur la quête des peaux. Mais aussi pourquoi ils cherchent tous les deux à retrouver Matt. Bref, autant de révélation que je qualifie ce tome comme mon préféré pour le moment.
Maxime Chattam a une fois de plus réussi à me faire voyager dans son univers, dans son Autre Monde.
J’ai vraiment hâte de lire la suite de cette Saga et j’espère l’apprécier autant que les trois premiers tomes, voir encore plus.

C’est une chronique assez simple, je vous l’accorde. Mais de peur de trop spoiler sur l’histoire et sur la saga, je préfère ne pas en faire trop.

La haine appelant la haine. Une spirale infernale vers toujours plus de barbarie, au nom de la victoire.

Publicités

Genre : Jeunesse, Fantastique

Editions Le Livre de Poche (2013)

480 pages
3162175844_2_2_xeNT392YSynopsis :
Imaginez un monde où la nature a repris le pouvoir, où les adultes sont redevenus sauvages et les enfants se sont assemblés en bandes pour survivre, où chaque promenade est une expédition, chaque jour passé, un exploit. Un monde recouvert par un océan de forêts, peuplé de créatures fabuleuses, traversé de courants étranges, d’énergies nouvelles. Un monde nouveau où trois adolescents tentent de déjouer les pièges d’une mystérieuse reine, acharnée à leur perte : Malronce. Oubliez tout ce que vous savez… pénétrez dans Autre-Monde.
Mon avis :
L’Alliance des Trois s’en va donc pour le Sud, bien au-delà de la « Forêt Aveugle » pour avoir des réponses à leurs questions. Nous suivons toujours Matt, Ambre et Tobias pour une nouvelle aventure qui, cette fois, va au-delà de l’Ile Carmichael.
Toujours un aussi bon moment passer avec nos héros et leurs différentes rencontres. Ce tome-ci est beaucoup plus sombres que le premier, mais est aussi bon que ce dernier. Le héros qui change le plus dans ce tome deux est sans doute Tobias, qui a plus confiance en lui et prend presque le rôle de leader en absence de Matt et Ambre. On apprend pas mal de choses pendant leurs périples : la découverte d’autres sites Panesque plus différents les uns des autres, de nouveaux monstres redoutables, mais aussi de nouveaux paysages…
Maxime a encore une fois réussi à m’emporter dans l’univers qu’il a créé. Il a réussi à faire ressortir plusieurs émotions pendant la lecture, tel que le stress, la colère (pour les Cyniks), la peur etc.
En refermant ce deuxième tome, je me suis senti un peu triste. Triste de laisser les héros derrières moi.