Articles Tagués ‘Thriller’

Genre : Thrillerpocket-home1

474 pages

Prix : 8€10

Année de sortie (en poche) : 2014

 

couv16298795Synopsis :

 

Sara, 34 ans, mère d’une fillette de 6 ans, sait depuis toujours qu’elle a été adoptée. Mais, alors qu’elle va se marier, la jeune femme souhaite découvrir qui sont ses véritables parents.
Ses recherches ne passent pas inaperçues et alertent son père biologique : un sérial killer que la police canadienne veut coincer depuis des années.
Ce dernier n’a dès lors qu’une envie : faire la connaissance de cette fille dont il ignorait l’existence.
Sara se retrouve prise au piège. Son enfer ne fait que commencer !

 

 

 

Mon avis :

 

Un autre roman de Stevens Chevy de lu! J’ai un peu moins apprécié celui-ci. Ce n’était pas ennuyeux pour autant, mais j’ai moins accroché l’histoire contrairement à Séquestrée.

C’est une histoire assez dérangeante et cela ne m’a pas empêché de ressentir différentes émotions. Ce qui fait de lui un bon roman tout de même.

Nous entrons dans la vie de Sara. Elle a 34 ans, un enfant (une petite fille) d’un autre union et un fiancé. Elle a tout pour vivre heureuse, seulement une chose l’empêche d’être elle-même : Elle a été adopté et recherche ses parents biologiques. Alors qu’elle essaye d’organiser son mariage, sa vie va basculer quand elle reprendra contact avec sa mère et qu’elle apprendra qui est son père. Ce dernier va d’ailleurs essayer de la retrouver, ce qui va mettre sa vie de famille en danger.

C’est un thriller psychologique et cela ce ressent dès les premiers chapitres. On est assez vite mal à l’aise et angoissé. C’est un bon roman et je le recommande malgré mon avis mitigé, mais je n’ai rien à dire sur l’écriture. C’est surtout sur l’histoire en elle-même et les personnages. J’ai eu du mal à m’attacher aux personnages. Je le compare peut-être trop avec Séquestrée, que j’ai adoré et m’attendais à être autant happé par l’histoire.

Stevens Chevy est un auteur que je commence à apprécier et les deux romans que j’ai pu lire d’elle me prouve que je peux avoir confiance en son écriture.

Savoir qu’il n’était pas pourri jusqu’à la moelle est plus difficile à accepter que de le croire totalement irrécupérable.

Publicités

Genre : ThrillerAVT_Albin-Michel_1209

496 pages

Editions : Albin Michel

Prix : 22,90 €

Année de sortie : 2014

couv10593215

 Synopsis

Le Mal peut-il contaminer ceux qui le traquent ? Un go-fast pris en flag qui transporte bien pire que de la drogue… Deux ados qui tirent sur les passagers d’un TGV lancé à pleine vitesse… Des gens ordinaires découverts morts… de terreur. Le Diable mène le bal, le monde est devenu fou. Lieutenant à la Section de Recherche de Paris, Ludivine Vancker comprend bientôt qu’un fil sanglant relie ces faits divers. Rien ne pourra l’empêcher de remonter la piste à sa source. Aux racines de la peur.
Après La Conjuration primitive, Maxime Chattam, dans ce thriller d’une maîtrise glaçante, sème plus que jamais le doute.

 

 

Mon avis

Ayant lu « La Conjuration Primitive », j’avais envie de lire un thriller de Maxime Chattam et quoi de mieux que de lire cette « suite ». En effet, si vous voulez lire ce roman, il vous sera difficile de comprendre certains éléments sans avoir lu son précédent (La Conjuration Primitive).
Cette lecture ne fut pas aussi excellente que La Conjuration Primitive et je trouve ça dommage, mais ce fût une agréable lecture tout de même.

Nous retrouvons la jeune gendarme, Ludivine, hanter par sa précédente affaire qui n’est autre que cette de La conjuration primitive. C’est lors d’un Go Fast que Ludivine et ses compagnons de la gendarmerie vont devoir suivre une affaire des plus surprenantes et diabolique.

Beaucoup d’élément, voir même peut-être trop sur le sujet du diable. C’est ce que j’ai trouvé à dire dans ce roman. Certains passages, qu’on peut tout de même trouver intéressant sont parfois assez longs avec ce genre de réflexion. C’est pour cela que ce roman n’est pas un coup de coeur et que j’ai préféré « La Conjuration Primitive » à celui-ci. Autre petit bémol, à force de soupçonner tout le monde j’ai entre autre réussis à découvrir le « méchant » de l’affaire. Ce qui est bien dommage.
Ludivine m’a d’ailleurs fait penser à un autre personnage d’un autre roman et d’un autre auteur, mais je ne saurais dire qui. Une jeune femme tourmentée par ses affaires du passé et je me suis un peu mélangé les pinceaux à cause de ça d’ailleurs.

Mis à part cela, c’est une bonne lecture. Maxime Chattam arrive toujours à m’emporter dans son univers et ce qui fait de lui un de mes auteurs préférés. Sa plume est efficace et simple à comprendre, pas de prise de tête. On a vite envie de tourner les pages, les unes après les autres pour avoir la suite.

J’ai encore de quoi faire avec tous les romans que notre cher auteur a écrit et la plupart sont dans ma PAL à m’attendre. Mais pour le moment, je continus Autre-Monde avec le tome 4 puisque que je vais bientôt recevoir, dans le cadre de Masse Critique avec Babelio, le tome 5 d‘Autre-Monde et j’adore toujours autant cette saga qui différencie pas mal des thrillers que Maxime écrit.

Les psys c’est comme le bon pain, tu sais, il y en a pour tous les goûts, suffit de chercher un peu.

Mon avis sur « La Conjuration Primitive »

 

1520

Genre : Thriller, Nouvellepocket-home1

92 pages

Editions : Pocket

Prix : ~ 4€

Année de sortie : 2010

couv19178942

 Synopsis :

Harlem Est. 18 novembre. 8h28.
Ils sont tous là, dans le hall de l’entrée du lycée. Plus que quelques minutes avant le début des cours. Parmi les élèves, un adolescent prépare son arme. Le carnage peut commencer…
Quand l’inspecteur Lamar Gallineo arrive sur les lieux, c’est pour découvrir le cadavre du tueur qui a retourné son arme contre lui. L’affaire dépasse rapidement le fait divers : de nouvelles tueries ont lieu dans d’autres établissements.
Lamar doit à tout prix enrayer cette macabre épidémie. Mais les apparences sont trompeuses. Toujours.

 

 

Mon avis :

 

Le besoin de lire une oeuvre de Maxime Chattam se faisait ressentir, mais je n’avais pas envie de roman trop long. J’ai donc décidé de lire cette petite nouvelle.

Nous sommes aux Etats-Unis. A Harlem plus précisément. Un jeune homme entre dans un lycée, son visage est caché et il est armé. C’est ici que commence le Carnage, dans un lycée… L’inspecteur Lamar Gallineo va devoir enquêter sur cette série de Carnages.

Carnages est donc une nouvelle de Maxime Chattam. Nouvelle qui ne m’a pas plus impressionné plus que cela et je trouve cela bien dommage. J’adore ce que fait cet auteur, mais ici, je n’ai pas trouvé ce que je recherchais. Mon avis est donc assez mitigé et j’aurai aimé en avoir plus. Ce qui fait que j’ai tout de même aimé lire ce petit roman, mais que tout est allé trop vite à mon gout.

J’ai beaucoup aimé l’inspecteur Lamar, mais au vus du nombre de page, je n’ai pas eu assez le temps de m’y accrocher plus que ça.

Il y a quelque chose qui me chagrine dans ce roman, mais je ne pourrai pas trop vous en faire part de peur de vous spoiler l’histoire. Je peux simplement vous dire que je ne suis pas convaincus de la fin de l’histoire et que cette enquête à tout de même était assez facile et simple.

Pour la fin, j’ai eue l’impression d’être dans un dessin animé du « je suis le méchant, hahaha!« , mais pas que ça.

En bref, ce fut une agréable lecture, mais sans plus.

 

[…] Il faudrai prendre soin de ne pas faire d’amalgame devant la presse, pour que celle-ci ne se mette à fustiger la culture gothique ou du metal en général. Le rap avait été une cible privilégiée dans les années quatre-vingt et les médias se plaisaient à changer,à trouver un bouc émissaire ou au moins à faire des rapprochements faciles.

 

1320

Genre : Thriller

Editions : Le Livre de Poche (Thriller)

569 pages

 

couv64847471

Synopsis : (source livraddict)

Cinq petites filles ont disparu.
Cinq petites fosses ont été creusées dans la clairière.
Au fond de chacune, un petit bras, le gauche.

Depuis qu’ils enquêtent sur les rapts des fillettes, le criminologue Goran Gavila et son équipe d’agents spéciaux ont l’impression d’être manipulés. Chaque découverte macabre, chaque indice les mènent à des assassins différents. La découverte d’un sixième bras, dans la clairière, appartenant à une victime inconnue, les convainc d’appeler en renfort Mila Vasquez, experte dans les affaires d’enlèvement. Dans le huis clos d’un appartement spartiate converti en QG, Gavila et ses agents vont échafauder une théorie à laquelle nul ne veut croire : tous les meurtres sont liés, le vrai coupable est ailleurs.
Quand on tue des enfants, Dieu se tait, et le diable murmure…

 

 

Mon avis :

Ayant beaucoup entendu parler de ce roman et de par ma curiosité, j’ai voulu me rendre compte moi-même pourquoi il avait autant de succès. Il faut dire que je n’ai pas été déçu du tout !

D’un côté nous avons Mila Vasquez, une experte pour résoudre les affaires d’enlèvement, de l’autre une équipe entière qui a fait appel à son talent. Leur affaire ? Après la disparition de 5 petites filles et la découverte d’un cimetière de bras (de ces fillettes), nos « héros » sont vraiment malmené par celui qui les ont enlevées. Pourquoi ? Sont-elles déjà mortes ? Que va-t-il arriver ? Il suffit de le lire pour le savoir.

J’ai eu un petit peu de mal pour le début de ce roman, mais pourtant on n’a pas le temps de se demander ce qu’il se passe. Quand je dis que j’ai eu du mal, c’est pour l’affaire dont les agents sont affectés. Ils tournent en rond pendant un moment et c’est pour cela que j’ai mis pas mal de temps à le terminer.

Pourtant, ce roman est plein de rebondissements, on ne sait plus qui soupçonner. A certains moment, je me disais « Oh, je le savais ! » et quand je ne m’y attendais pas je me disais « non, ce n’est pas possible!« . Ce roman est vraiment très prenant et par la suite, on ne s’en lasse pas.

Je le conseille à tous les amoureux des thrillers et moi, je vais attendre un peu pour lire la suite qui n’est autre que L’Écorchée.

Leur seul désir n’était pas de se résigner, mais de pouvoir arrêter d’espérer. Parce que l’espoir tue plus lentement.

Genre : Thriller

Editions : Editions Pocket (Thriller)

383 pages

couv25685976

Synopsis : (source livraddict)

Ce dimanche-là, Annie, agent immobilier de 32 ans, avait prévu de vendre une maison grâce à une journée portes ouvertes. Mais son dernier client, un homme qui prétend s’appeler David, la fait monter de force dans sa camionnette. Annie vient d’être enlevée. Son ravisseur l’emmène au cœur de la forêt et l’emprisonne dans une cabane. Son calvaire va commencer…

Mon avis :

Un roman que je voulais découvrir depuis quelques mois et c’est sur un coup de tête que j’ai eu envie de le lire.

On entre directement dans l’action, Annie une jeune femme agent immobilier se fait enlever pendant sa journée portes ouvertes. L’homme qui l’a enlevé l’aurai choisie par hasard et la séquestre dans une cabane en plein milieu d’une forêt. De là, elle va subir plusieurs sévisses traumatisant.

J’ai vraiment apprécié et en même temps je me sentais mal d’avoir lu ce livre. Pour être sincère, j’ai lu ce livre pendant une petite période de baisse de moral et c’est une chose à ne pas faire. Mais pourtant, j’ai vraiment aimé lire ce Thriller.

A chaque début de chapitre, on distingue que c’est le début d’une séance chez un Psy. J’ai bien apprécié ce système qui rend un peu plus vivant le personnage. Elle raconte son présent, mais aussi son passé dans une même séance. On peut donc distinguer ce qu’elle ressentait pendant sa séquestration et ce qu’elle ressent dans le présent.

C’est un roman assez dérangeant, dans le sens qu’Annie subit des sévisses vraiment horrible. On déteste rapidement son bourreau pour tout ce qu’elle lui fait subir et on se demande toujours pourquoi l’a-t-il choisi elle et pas une autre ? Puisqu’elle est faible ? Ou pour une chose bien plus pervers que cela ?

On est tenu en haleine du début à la fin de la première partie et c’est arrivé à la deuxième qu’on ouvre les yeux en même temps qu’Annie. Une révélation tout aussi horrible…

En bref, c’est un très bon roman. Il est passé à la limite du coup de coeur. A ne pas laisser entre toutes les mains, on en ressort bizarrement choqué et outré par les révélations.

Je m’en voulais horriblement de tenir compte de l’opinion d’un déséquilibré. Mais, si quelqu’un vous affirme à tout bout de champ que le ciel est vert, vous finissez par vous demander si ce n’est pas vous qui êtes fou de croire qu’il est bleu.

Genre : Thriller

Editions : Pocket

565 Pages

couv5582473

Synopsis : (source livraddict)

Une jeune fille se réveille entièrement nue et entravée sur un matelas couvert de sang. Elle sait qu’elle va mourir, toute tentative de fuite semble inutile. La douleur n’est rien en comparaison de la peur panique qui s’est emparée d’elle…
Le commandant Vauvert mène l’enquête en compagnie d’une profileuse albinos, Eva Svärta. Personnage excentrique et hors-norme, Eva a un véritable sixième sens qui fait d’elle une redoutable traqueuse de l’ombre. Ensemble, ils vont tenter de remonter la piste d’un tueur en série qu’ils croyaient mort et qui a pour habitude de vider entièrement ses victimes de leur sang. S’agit-il d’une réincarnation, d’un spectre, d’un homme, d’une femme, d’une créature d’un autre monde ?

Mon avis :

Premier roman que je lis de cet Auteur, j’avais envie de découvrir sa plume depuis un moment déjà. J’ai donc décidé de découvrir l’auteur avec ce roman. Sincèrement, je n’ai pas été déçus une seule seconde !

Dès les premières lignes on est dans l’action. Eva, une profileuse albinos hors du commun au Quai des Orfèvres et Vauvert, commandant de la brigade criminelle de Toulouse enquêtent sur une affaire de meurtre, très étrange. Leurs tueurs en série, les frères Salaville enlèveraient des jeunes filles pour les assassiner sauvagement. Eva et Vauvert arrivent donc à arrêter (ils sont abattus) les deux hommes de leur folie meurtrière et à sauver une jeune femme. Mais un an plus tard, à Paris, les meurtres reprennent de plus belle et toujours les mêmes codes que leurs tueurs d’il y a un an. Tout recommence, jusqu’à découvrir la vérité.
Comme si cela ne suffisait pas, le terrible secret du passé d’Eva refais surface et elle ouvre enfin les yeux sur ce qu’elle a vécu.

Un roman qui envois du lourd dès les premières pages ! L’action commence d’un coup, on ne sait pas ce qui se passe et pourtant on suit nos deux héros dans leur enquête terrible. J’ai adoré l’ambiance assez surnaturelle et noire. On n’est pas bout de nos peines, on pense que cela va se calmer, mais ça repart de plus et toujours plus vers l’horreur et le surnaturel.

Le personnage d’Eva est sans doute celle que j’affectionne le plus. Le fait qu’elle soit albinos change littéralement la donne. On en vois pas tous les jours des flics albinos qui porte des lunettes de soleil à longueur de journée. Malgré ce qu’elle dégage quand on l’a voit, c’est une fille qui a eu une enfance brisée. Son don d’empathie hors-norme, lui donne un côté surnaturel et c’est ce qui me plait bien. Une héroïne qu’on n’a pas l’habitude de voir dans chaque bouquin qu’on lit.
Le commandant Vauvert fait aussi partis des personnages que j’affectionne beaucoup. On sent qu’il veut protéger Eva et qu’il est capable de tout pour qu’elle ne soit pas en danger.

Âme sensible s’abstenir tout de même. Des scènes plus horribles les unes que les autres. Du sang, encore du sang, toujours du sang… Des litres de sang… De la torture, bien plus qu’on y pense. La chair déchiqueté à vif… etc, etc.
Une vraie bonne histoire de vampire ! Qui a plus de mérite que les Vampiro-romance (oui, ce mot n’existe pas…).

Sire Cédric nous mets vraiment mal à l’aise dans certaines des scènes qui, il faut le dire nous ferait vomir plus d’une fois. Il nous transporte dans cette ambiance glauque digne d’un film d’horreur.

Pour ma part, j’ai adoré lire ce premier roman qui m’a fait découvrir Sire Cédric. Cette lecture a été à la limite du coup de coeur. Peut être que mes prochaines lectures de l’auteur, il y aura bien un coup de coeur. Qui sait !
Dans tous les cas, ce n’est pas le dernier que je lirai. J’ai déjà « Le premier sang » et « La mort en tête » dans ma PAL. Il me tarde de les commencer !

Il y a toujours une vie inférieure à prendre pour pouvoir améliorer la sienne.

Carrie de Stephen King

Publié: février 19, 2014 dans Avis Romans
Tags:, ,

Genre : Thriller, Horreur

Editions : Le livre de Poche

282 pages

couv51997568

Synopsis : (source livraddict)

A dix-sept ans, solitaire, timide et pas vraiment jolie, Carrie White vit un calvaire, victime du fanatisme religieux de sa mère et des moqueries incessantes de ses camarades de classe. Sans compter ce don, cet étrange pouvoir de déplacer les objets à distance, bien qu’elle le maîtrise encore avec difficulté…
Un jour, cependant, la chance paraît lui sourire. Tommy Ross, le seul garçon qui semble la comprendre et l’aimer, l’invite au bal de printemps de l’école. Une marque d’attention qu’elle n’aurait jamais espérée, et peut-être même le signe d’un renouveau ! Loin d’être la souillonne que tous fustigent, elle resplendit et se sent renaître à la vie. Mais c’est compter sans l’aigreur et la mesquinerie des autres élèves.
Cette invitation, trop belle pour être vraie, ne cache-t-elle pas un piège plus cruel encore que les autres ?

Mon avis :

Mon tout premier S. King, je ne dis pas que c’est un coup de coeur mais j’ai très apprécié ma lecture. Je ne connaissais pas vraiment l’histoire de Carrie et d’ailleurs je n’ai jamais vus le film. Mais pour une découverte, je trouve l’histoire plutôt sympathique.

L’histoire est racontée à travers les divers témoignages des survivants du drame qu’à vécus la petite ville. Le personnage qui m’a fait le plus peur est sans doute la mère de Carrie, trop porté sur la religion. Elle fait subir à sa fille tout ce qui a de plus extrême. Pour sa mère, le mal est en Carrie.

On retrouve aussi le harcèlement à l’école, cette pauvre Carrie en subis depuis sa petite enfance. Elle garde tout en elle, jusqu’à ce jour fatidique où tout bascule.

On a du mal à se défaire de ce roman, malgré qu’il soit court et même si je m’attendais pas du tout à découvrir l’histoire de Carrie de cette façon là. C’est un bon roman, mais je ne ferai pas des tas et des tas de louange sur cette oeuvre signé S.King. Ce n’est pas un coup de cœur, juste une lecture agréable.

Il me tarde de voir le film et de découvrir d’autres œuvres de Stephen King.

Au mur, Dieu me regarde
Avec son visage de pierre.
Il me dit qu’il m’aime,
Mais s’il m’aime pourquoi
Suis-je si seule ?

crr

Genre : Thriller

Editions : Albin Michel

Epub

 Synopsis : (source livraddict)

Une véritable épidémie de meurtres ravage la France.
Plus que des rituels, les scènes de crimes sont un langage.
Et les morts semblent se répondre d’un endroit à l’autre.
Plusieurs tueurs sont-ils à l’œuvre ? Se connaissent-ils ?
Et si c’était un jeu ?
Mais très vite, l’Hexagone ne leur suffit plus : l’Europe entière devient l’enjeu de leur monstrueuse compétition.
Pour essayer de mettre fin à cette escalade dans l’horreur, une brigade de gendarmerie pas tout à fait comme les autres et un célèbre profiler, appelé en renfort pour tenter de comprendre.
De Paris à Québec en passant par la Pologne et l’Écosse, Maxime Chattam nous plonge dans cette terrifiante Conjuration primitive, qui explore les pires déviances de la nature humaine.

Mon avis :

Le tout premier thriller de Maxime Chattam, que je lis. J’avais envie de lire ces autres écrits et surtout un autre univers que la saga Autre Monde, que j’aime déjà beaucoup. Tout ce que je peux dire, c’est que je n’ai pas été déçus.

Nous suivons un groupe d’enquêteurs, la section de recherche de la Gendarmerie Nationale de Paris. Alexis Timée, jeune gendarme et son équipe enquête sur plusieurs meurtre aussi étrange que morbide. Un signe pourrait relier ces meurtres entre-eux, un seul, *e. Qu’est-ce que *e ? Qui sont ces meurtriers qui tuent de sang froid et en général des femmes ?

La SR va même jusqu’à donner des noms à ces meurtriers sans noms et sans visage, ne laissant que peu de trace : La « Bête » et le « Fantôme ». Deux meurtriers qui communiquent, apparemment, entre eux, avec le symbole *e. Toujours ce symbole, retrouvé sur les victimes de ces meurtriers. Pourquoi ? Qu’est-ce que cela signifie ? De la France, jusqu’au Quebec en passant par l’Ecosse et la Pologne, c’est ce que la SR va découvrir tout au long de ce roman.

Le roman est divisé en plusieurs parties. Lui, où nous suivons principalement Alexis Timée. Elle, pour Amandine, une autre jeune gendarme de la SR, une équipière d’Alexis. Et Eux, qui regroupe toute l’équipe. Les personnages sont assez différents des uns et des autres, quoi qu’avec du recul, pour certains on retrouve quelque ressemblance.

C’est un Thriller troublant, on est tenu en haleine du début à la fin. Que dire de la fin ! Je suis restée… sur les fesses, pour être polis. Plusieurs scènes m’ont donné des frissons, j’avais envie de lire vite les passages. Un peu comme dans les films d’horreurs, je ne veux pas regarder certaines scènes. Mais avec la lecture c’est plus compliqué, j’ai fait quelque grimace pour certains passages, tellement ils étaient morbides. Des meurtres qui s’enchaînent, on n’a pas le temps de dire ouf que ça continue, on se demande toujours, mais quand est-ce que ça va se terminer ? Et quand on se pose et se dit « c’est fini » et bien non, ça recommence de plus belle. On ne nous laisse pas un temps de répit, autant pour nous Lecteur que pour les enquêteurs.

L’auteur, Maxime Chattam, je l’ai découvert grâce à sa saga Autre Monde que j’apprécie énormément. Ici, rien à voir avec cette saga plutôt jeunesse. C’est plus adulte, plus sombre. Maxime C. rejoint, sans aucun doute, ma liste d’auteur préféré. Ce n’est sans doute pas pour un rien que Maxime Chattam adore Stephen King. Pour moi, il est LE Stephen King français.(enfin presque).

Un excellent roman, que je recommande à tous les amoureux des Thrillers !

A moi maintenant de lire les autres Thrillers et continuer la saga Autre Monde de cet auteur talentueux.

Et vous ? Êtes-vous prêt pour la Conjuration Primitive ?

La violence. C’est comme une escarre, vous savez. Une fois que ça s’est installé sur vous, ça ne cesse de vous ronger.