Articles Tagués ‘tome 4’

Genre : Jeunesse, FantastiqueLogoLeLivredePoche

432 pages

Prix : 7,60 €

Année de sortie (en poche) : 2014

couv67272787

 Synopsis :

La guerre est finie. Entre Pans et Cyniks, condamnés à s’entendre, l’équilibre reste fragile. Pendant ce temps, au nord d’Eden, surgi d’on ne sait où, un impénétrable et mystérieux brouillard stagne comme une muraille. Entropia et ses pièges attendent désormais l’Alliance des trois… Cette deuxième époque entraîne le lecteur à la découverte du véritable ennemi des Pans : Entropia, essence même de la Grande Tempête qui a ravagé la planète. Les véritables enjeux d’Autre-Monde se dessinent peu à peu pour nos 3 héros en quête de qui s’est vraiment passé.

Mon avis :

Avant toutes choses, si vous n’avez pas encore lu les précédents tome et pour ne pas vous faire spoiler par quoi que ce soit, ne lisait pas cet avis.

Pour ceux qui ont déjà commencé à lire cette saga, je vous invite à lire mes autres avis d’Autre-Monde.

L’Alliance des trois

Malronce

Le coeur de la terre

C’est avec joie que j’écris cet avis. Comme vous l’avez constaté, j’ai continué cette saga et aujourd’hui je vous donne mon avis sur ce tome 4. Encore une fois, Maxime Chattam m’a transporté dans son univers.

C’est la paix entre Pan et Cynik (ou plutôt Mature). Après la guerre entre les deux clans dans le tome 3. L’anniversaire de la tempête approche et vers le nord, quelque chose d’étrange est en train de se passer, un brouillard approche à grands pas. Tout ceci n’est pas normal et l’alliance des trois va devoir faire face encore une fois à un nouveau problème engendré par la nature.

Qquel plaisir, quel régal… C’est toujours aussi plaisant de retrouver l’alliance des trois, toujours aussi plaisant de lire la plume de Maxime Chattam. Comme vous l’aurez compris, j’ai une nouvelle fois adoré la suite d’Autre-Monde. Même si celui-ci est un poil en dessous du troisième tome.

J’avais tout de même peur d’être déçus par ce quatrième tome. Mais j’aurai pu passer à côté de cette suite.

Ce que j’ai trouvé de vraiment très bien dans ce tome c’est qu’on n’a pas le temps de s’ennuyer. Les faits s’enchaînent les uns après les autres et c’est ce qui donne un bon rythme à l’histoire.

On retrouve également la plupart des personnages qu’on a déjà rencontrés dans les précédents tome et on en découvre d’autre également. Je n’ai rien à dire sur la construction des personnages, je les trouve tous aussi bon les uns que les autres.

Je trouve les couvertures toujours aussi jolie, les éditions Le livre de poche ne se moquent pas de nous. Quand on regarde chaque tome, on retrouve sur la couverture de magnifiques couleurs et surtout certains éléments de l’histoire.

C’est tout simplement avec joie que je vous conseille cette saga si vous aimez l’aventure et le fantastique. Il passe à la limite du coup de coeur, mais ne détrône pas le tome 3. En route pour le tome 5 à présent !

 

Matt contemplait Ambre,assoupie. Ses boucles d’un blond roux,la finesse de ses traits,ses longs doigts délicats… Tout en elle lui inspirait un flot d’émotions. Il se concentra sur ce qu’il éprouvait et tenta d’y poser des mots. […]

– Ses baisers sont la promesse d’une religion dont le paradis est aux portes de nos lèvres,dit -il naturellement.Et j’ai envie d’y croire. Pas mal pour un athée, non.

 

Note : 18/20

Genre : Bande-dessinée, Policier

Editions : Dargaud

56 pages

 

couv41087230

Quatrième de couverture :

« Sartre affirme que l’Enfer, c’est les autres. Je veux bien admettre que les autres peuvent nous rendre la vie insupportable, mais ils peuvent aussi être nos compagnons de Paradis. Pour moi, l’Enfer c’est le néant, un endroit sans mes amis, sans musique, sans paroles qui stimulent l’imagination, sans beauté qui exalte les sens… »

 

Synopsis (source livraddict) :

Années 1950, La Nouvelle-Orléans, où la fête de Mardi gras bat son plein.

Grâce à Weekly, un producteur de jazz dénommé Faust fait la connaissance de Blacksad. Faust demande à ce dernier de s’occuper d’une affaire : un de ses musiciens, le pianiste Sebastian, a disparu. Il n’a pas donné signe de vie depuis des mois, mettant en péril le label musical privé d’une star.

Faust craint que Sebastian ait, une fois de trop, sombré dans la drogue. Sa requête est d’autant plus pressante que Faust se sait atteint d’un cancer. Blacksad accepte la mission et découvre peu à peu que Faust ne lui a pas tout dit. Il s’aperçoit qu’il est lui-même manipulé, mais décide tout de même de retrouver Sebastian pour comprendre les raisons de sa disparition. Il ne sait pas encore qu’il va connaître son enquête la plus éprouvante, à plus d’un égard.

Mon avis :

Le tome 4 ? Oui ! Le tome 4 ! Nous suivons toujours notre très cher ami John Blacksad dans ses aventures. Cette fois-ci le sujet tourne autour d’une faute très grave faite par un charlatan, d’une histoire de famille et surtout d’argent.

Je ne me lasse pas des aventures de notre chat. Ils s’embarquent dans toute sorte de mauvaises histoires, quitte à ce que ça lui fasse du mal.

Donner sont avis sans spoiler est très difficile, surtout quand il s’agit d’une saga BD. Je dis toujours la même chose et au bout d’un moment je tourne en rond.

Même si j’ai encore une fois adoré lire la suite de Blacksad, le fait que le tome 2 est pour moi l’un des meilleurs, j’ai moins apprécié celui-là.

John Blacksad reste le chat et le détective le plus attachant de la saga, fort heureusement, il est toujours là au bon moment et toujours là pour résoudre des affaires.

On se retrouve très vite pour le tome 5 !

Comment une personne dévorée par le cancer peut-elle à ce point mépriser la vie des autres ? Même en voyant la mort de si près, vous n’êtes pas capable d’un peu de compassion Faust ?

p28_GIBRALTAR